Eckmühl (Penmarc'h)

Phare d'Eckmühl (26 S 361 1)Ce phare de premier ordre se dresse à l’extrême pointe de la commune de Penmarc’h (arrondissement de Quimper), au nord-est du petit port de Saint-Pierre. Il est érigé entre 1893 et 1897, en partie grâce au legs d’Adélaïde-Louise Davout, marquise de Blocqueville, fille de Louis Nicolas Davout (1770-1823). Ce maréchal d’Empire, duc d’Auerstaedt, est nommé prince d’Eckmühl en 1809 par Napoléon 1er, pour sa participation à la victoire de l’armée française sur les Autrichiens près de la bourgade bavaroise d’Eggmühl. Selon le vœu de la donatrice, le phare porte le nom du titre de noblesse de son père.

Si la réalisation de l’ouvrage est confiée aux ingénieurs Bourdelles, Ribière, Considère et Duperrier, c’est un architecte, Paul Marbeau, qui conçoit la partie décorative de la tour.
 
Le phare est inauguré le 17 octobre1897. Remarquablement exécuté pour l’époque, il est de forme octogonale et mesure 66, 23 mètres, du sol à la pointe de la girouette qui coiffe le paratonnerre. Ses parements extérieurs (socle, tour, corniche et campanile) sont réalisés en kersantite, une pierre de sculpteur au grain fin et serré, extraite des carrières de l’Hôpital-Camfrout (arrondissement de Brest) et acheminée par bateau sur le chantier.
L’escalier à vis de 49 mètres permettant d’accéder au campanile, se compose de 272 marches. Il se love dans un cylindre de 4 mètres de diamètre aux parois revêtues d’opaline, matériau vitrifié fourni par les établissements Saint-Gobain. Son plafond est formé de vingt-deux plaques de marbre bleu, soutenues par une structure métallique rayonnante. La serrurerie et la ferronnerie – la rampe d’escalier, notamment – sont exécutées en bronze.
Les menuiseries des fenêtres sont en chêne de France, la porte d’entrée en acajou d’Australie. La salle d’honneur, située dans le campanile, est lambrissée de panneaux en chêne de France et de Hongrie ; une statue de bronze du Maréchal Davout y est présentée sur un socle de porphyre vert.
 
La lanterne, haute de 9,50 mètres et située à près de 60 mètres de hauteur, est équipée de deux optiques à quatre panneaux jumelés, émettant pendant leur rotation quatre éclairs à 5 secondes d’intervalle. Sa portée actuelle est de 25 milles.
 
Le phare d’Eckmühl fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 23 mai 2011. Il est ouvert au public.

 

Pour en savoir plus sur Eckmühl, consultez nos collections de plans et de documents figurés 
(et voir aussi article sur phare de Penmarc'h)

 

 

Lien vers documents figurés relatifs au phare d'Eckmühl

Documents figurés

Lien vers plans relatifs au phare d'Eckmühl

Plans d'origine

Retour à la carte des phares

Retour à la carte des phares