Le commerce ambulant est un pan réel
de l’économie bretonne au XIXe et durant
la première moitié du XXe siècle.
Parmi ces « vieux métiers », notons le
distillateur ambulant qui parcourt parfois
plusieurs dizaines de villages à la belle
saison pour transformer le marc du fruit,
fourni par le bouilleur de cru, en ce liquide
de feu appelé eau-de-vie. En Bretagne,
il s’agit d’une eau-de-vie de cidre appelée
lambig.

   

"Duvail, distillateur à Briec. Distillation à domicile et à forfait". 1925.
(Archives départementales du Finistère, 21 Fi 2984)